QUAND LE CONTENANT N'EN PEUT PLUS DE CONTENIR

Lorsqu’une coupe est pleine, elle déborde.

Lorsqu’un vêtement est trop étroit, il déchire.

Lorsqu’un ballon est trop gonflé, il éclate.

C’est limité un contenant… Ça ne peut contenir au-delà de sa capacité à contenir. Pourtant, contenir au-delà de nos limites, c’est ce que nous faisons consciemment ou inconsciemment depuis notre petite enfance. Nous contenons, entre autres, les émotions et les mots que nous n’osons exprimer, par peur de déplaire, peur d’être rejeté, peur de perdre l’amour, peur d’être jugé… Nous refoulons au plus profond de nous les émotions trop vives, trop douloureuses et/ou trop intenses parce qu’au moment où elles se vivent, notre façon de « survivre » est justement de les occulter, de les enfouir tellement profondément en nous que nous finissons même par les oublier.

Toute notre vie, nous accumulons dans notre corps, notre chair, nos muscles, nos organes, nos tissus et nos cellules les charges émotionnelles et les stress de la vie que nous n’avons pas pu exprimer ou évacuer. Et ce beau contenant qu’est notre corps porte en lui toutes ces charges qui prennent de plus en plus d’espace au fil du temps. Nous respirons moins bien, nos épaules deviennent douloureuses, notre dos se courbe, nos muscles se rigidifient, nos articulations souffrent, nos organes s’affaiblissent, notre sang et notre lymphe circulent moins bien, etc.

Et un jour, n’en pouvant plus de contenir, le corps devient plus fragile. Il commence à se fissurer… il pourrait même rompre à tout moment… Le manque d’énergie, la fatigue, les malaises, les douleurs et la maladie s’installent. Le corps fragilisé laisse remonter à la surface tout ce qu’il peut laisser aller afin de se vider de ces charges qu’il n’est plus capable de retenir. La coupe pleine s’épanche et commence à vouloir se vider, le vêtement trop étroit s’amincit et pourrait déchirer à tout instant, la ballon trop gonflé menace sérieusement d’éclater brutalement!

Ce jour là, le corps, dans sa recherche constante de l’équilibre, ne cherche qu’à se guérir. C’est souvent ce jour-là qu’on commence à vouloir prendre en charge notre mieux-être, n’en pouvant plus de se sentir mal, n’en pouvant plus de souffrir. C’est souvent à ce moment-là que bien des gens se tournent vers une aide professionnelle.

Les personnes qui prennent rendez-vous avec moi ont souvent entendu parler de la Trame, ce soin que j’offre depuis plus de dix ans, lequel permet justement de vider la coupe, d’évacuer le « trop plein ». Déjà, après un seul soin de 45 minutes, on ressent une différence. Déjà, en se levant de la table de soin, dès la première séance, on se sent plus léger, on respire plus facilement puisqu’il y a déjà plus d’espace dans la cage thoracique. Déjà, dès la première Trame, on sent qu’on ne peut qu’aller mieux. Une confiance s’installe… On sent qu’une part de nous se détend et relâche. On sait que le contenant n’éclatera pas puisqu’on réalise qu’il y a à nouveau assez d’espace en nous pour mieux vivre les stress et les aléas de la vie à venir.

Certes, il y a d’autres façons et d’autres moyens d’évacuer le trop plein. À titre de thérapeute, j’utilise la Trame en consultation individuelle et la Méthode de libération des cuirasses en groupe. L’important est de ne pas rester passif, car il y a des moyens de se sentir mieux. Il n’est jamais trop tard pour se faire du bien. Il n’est jamais trop tard pour laisser partir ce qu’on retient depuis si longtemps. Il n’est jamais trop tard pour retrouver ce corps plus « léger » et renouer avec l’énergie et le bien-être.

Bien sûr, on n’est pas obligé d’attendre dramatiquement que tout soit sur le point d’éclater pour commencer à évacuer. Si on est prévoyant, on ne connaitra peut-être jamais cette sensation inquiétante du « contenant » prêt à éclater.

Et si on cessait d’attendre que la coupe soit pleine!

Et si on pouvait retrouver ces espaces intérieurs et permettre à notre corps et à notre esprit de renouer avec le bien-être.

Et vous, avez-vous l’impression que votre coupe est pleine?

Crédits
photo: Mark Oakley

Laissez-nous un petit commentaire au passage !

Lise Côté est thérapeute spécialisée dans le domaine psychocorporel. Elle est aussi praticienne de la Trame et de la Méthode de libération des cuirasses, instructrice de massage pour enfants en milieu scolaire, animatrice d'ateliers divers, allumeuse de réverbères, conteuse d'histoires et auteure de mots à panser les maux.

© 2018 Mademoiselle Mymy. Tous droits réservés.

Support technique  : Mélanie Galipeau et Christian Cardin

Politique de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?