À TOI QUI JUGE TON PROCHAIN

Ce serait si facile de limiter mon opinion à ce que je vois et ressens vis à vis toi. Seulement, j’oublierais de tenir compte de ton histoire et la mienne, j’oublierais tout ce qui est invisible pour les yeux et toutes ces distorsions qui viennent avec mon regard et mon jugement.

Ce qui est sournois avec le jugement c’est qu’on croit tellement avoir raison qu’on ne considère même pas la possibilité qu’on puisse se tromper. Il n’y a plus d’espace pour la nuance ni pour la remise en question. On est en colère ou simplement en désaccord. On pointe du doigt. On désapprouve. On ne comprend pas alors on devient incapable d’aimer et forcément, de comprendre.

Et si parfois on avait simplement mal interprété? Et si certaines personnes et certaines situations auraient mérité davantage de réflexion?

On voudrait tous être compris et aimé par les gens qui croisent notre route. On voudrait qu’ils acceptent nos limites et nos faiblesses et qu’ils percoivent notre réalité ainsi que la lumière qui sommeille en nous, seulement, ce n’est pas toujours le cas. Il y aura des incompréhensions, des malentendus et certaines fois des jugements qui s’immisceront dans nos coeurs et qui réduiront notre empathie.

Pourtant, juger c’est se fermer à l’autre. C’est présumer qu’il n’est pas digne de nous. C’est croire que ce qu’on a compris, déduis et imaginé est bel et bien la réalité, sa réalité, alors qu’il n’en est parfois rien.  Juger c’est s’enfermer dans ses croyances et présumer que notre façon de penser est plus sensée et choisir volontairement d’étiquetter l’autre en l’éloignant de nous pour ne pas être ébranlé par sa différence.

L’autre fois, ça m’a sauté aux yeux, il y avait cet homme qui avait stationné sa voiture au milieu de la piste cyclable. J’étais découragée, désolée et j’étais dans le jugement parce que je ne voyais aucune bonne raison qui aurait pu le pousser à prendre cette initiative que je jugeais stupide, considérant que toutes les autres voitures étaient stationnées adéquatement partout autour de lui. Je me disais qu’il aurait du prendre exemple sur nous tous. Il n’y avait aucune place à la nuance dans ma pensée, car je ne voyais aucune autre raison possible qui puisse me paraitre raisonnable pour expliquer son choix… Et puis, quelques heures plus tard, j’ai réalisé qu’il était le seul à avoir bien lu les parcartes de signalisation et que parmi tous les gens il était le seul à n’avoir pas suivi le troupeau et tenu compte des modifications affichées !!!

Imaginez ma réaction !!!

Ça m’a rentré dedans. Puis, j’ai éclaté de rire. Ma frustration et mon incompréhension se sont estompées d’un coup et je me suis dit… « Non mais quelle leçon de vie pour moi ! Ouf ! Ne jamais prendre pour acquis que même si nous croyons avoir une vision juste et exhaustive d’une situation que c’est bel et bien le cas !!!! »

Cette fois-là, j’ai appris que nous ne pouvons jamais être certain à 100% de ce que nous avançons, percevons et croyons et que nous aurions grandement avantage à être plus flexible, compréhensifs, humbles et ouverts d’esprit !

Juger, c’est choisir par ego de limiter notre vision de la réalité en croyant que nous sommes suffisamment important pour avoir tout compris, tout vu, tout entendu, tout analysé peu importe le contexte et les variables. Juger, c’est croire que notre opinion est une vérité non négociable et c’est fermer son coeur à de belles découvertes et de belles personnes.

Parfois, j’aimerais avoir moins d’opinions puisque je réalise que nos opinions viennent souvent avec quelques jugements déguisés et quelques croyances tellement ancrées qu’il nous faut s’armer d’une bonne dose d’humilité et d’ouverture d’esprit pour arriver à percevoir ce qui nous est encore en apparence invisible et incompréhensible.

Aimer, c’est voir bien au-delà de nos premières impressions et des jugements qu’il est si facile de porter quand on se sent lésé ou blessé.

Clique ici pour venir me voir en conférence et qu’on discute de LA VOIE DU COEUR

 

Laissez-nous un petit commentaire au passage !

Écrivaine spécialiste des mots du coeur, Mymy cherche à inspirer et apaiser les coeurs pour répandre de l'espoir dans le monde ! Son premier recueil de textes Mon carnet antinaufrage s'est frayé une place significative dans le coeur des gens !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

© 2018 Mademoiselle Mymy. Tous droits réservés.

Support technique  : Mélanie Galipeau et Christian Cardin

Politique de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?